Accueil > Notre Club > Le club dans le presse et sur le Web > Assemblée générale du CPALB

Assemblée générale du CPALB

samedi 21 octobre 2017, par administrateur.
Mis à jour le samedi 21 octobre 2017

Article trouvé dans l’hebdo des Svoie n°983 - 19 octobre 2017

PLONGÉE

Assemblée générale du CPALB

Une hausse sensible des effectifs
Le club aixois de plongée ne nage pas en eaux troubles. Il se porte même plutôt bien. Il avait connu une sensible baisse des effectifs les deux précédentes années, mais c’est reparti à la hausse avec 148 adhérents en 2017 contre 133 en 2016. Quinze nouveaux adhérents, ce n’est pas anodin pour le président Laurent Rachet en poste depuis 11 ans. « Chaque saison est différente et je suis entouré d’une bonne équipe. Chaque année, il y a un vote pour renouveler un tiers sortant du Conseil d’administration et personne ne cherche à prendre la place du boss. Pourquoi vouloir changer puisque le club fonctionne bien ainsi avec la confiance des adhérents. Seul le poste de trésorier a changé puisqu’il était vacant suite au retrait de notre trésorière » confiait Laurent Rachet.
Le CPALB a trouvé son rythme de croisière autour de ses nombreuses activités qui sont relancées chaque saison. Une saison 2016/2017 riche en évènements. Des évènements qui sont la vie du club. Les apnéistes continuent par ailleurs à apporter une touche sportive intéressante en participant à des compétitions de haut niveau.
Le CPALB a participé au Téléthon en organisant des baptêmes de plongée et surtout d’apnée en piscine. Nombre de plongeurs ont participé également à la traditionnelle plongée de l’an neuf.
Côtés finances, c’est le sérieux absolu. « On a calmé le jeu cette année car l’an passé on avait beaucoup investi dans l’achat d’un bateau. Mais on avait su anticipé cet achat, c’est pourquoi on a pu quand même renouveler du matériel. On investira à nouveau l’an prochain » ajoutait le président.
Le CPALB apporte toujours autant d’intérêt à la formation. La plongée ne se pratique jamais seul et sans les bases de sécurité. La passion s’acquière vite et si l’on pose la question au président de l’état du lac du Bourget, il nous répond qu’il est heureux comme un poisson dans l’eau « Le lac est opaque sur les dix premiers mètres mais plus on descend plus cela s’éclaircit. Pas besoin de phares. Quand il ya du soleil comme en cette période d’été indien, c’est comme en plein jour ». On ne demande qu’à le croire.
Michel Foubert

Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier

Les dates à venir