Accueil > Toutes nos histoires > L’autre accident d’avion du lac du Bourget

L’autre accident d’avion du lac du Bourget

lundi 29 août 2016, par administrateur.
Mis à jour le lundi 29 août 2016

Le crash du Gulfstream III

En 1998, le lac du Bourget aurait pu avoir une deuxième épave d’avion, les circonstances ont fait que cela ne s’est pas produit, l’avion ayant été rapidement renfloué. Il n’y a eu aucune victime, les passagers ont été recueillis par des pêcheurs présents sur le site. Voici la description des faits.

Description de l’accident

  • Date : Vendredi 6 Février 1998
  • Heure : 12:39
  • Type : Gulfstream Aerospace G-1159 Gulfstream III
  • Opérateur : privé
  • Immatriculation : VP-BLN
  • C / n / msn : 402
  • Premier vol : 1984
  • Total des heures de la cellule : 7205
  • Equipe : Décès : 0 / Occupants : 3
  • Passagers : Décès : 0 / Occupants : 2
  • Total : décès : 0 / Occupants : 5
  • dommages subis par l’avion : Endommagé de façon irrémédiable
  • Situation : 1 km (0,6 mls) N de l’aéroport de Chambéry (CMF) (France)
  • Phase : Approche (APR)
  • Nature : Privé
  • Aéroport de départ : Aéroport de Genève-Cointrin (GVA / LSGG), Suisse
  • Aéroport de destination : Aéroport de Chambéry (CMF / LFLB), France
Gulfstream III - Profils

Récit :
A 12h20 le jet privé a quitté Genève pour un vol court vers Chambéry. Douze minutes plus tard Chambéry APP a autorisé le vol pour une approche ILS[La procédure d’approche ILS permet de guider les appareils sur l’axe de la piste (appelé « localizer » – LOC) ainsi que sur le plan de descente (appelé « glide slope » – GLIDE) de la procédure.] de la piste 18. La visibilité était de 2500 mètres avec la brume recouvrant la surface du lac du Bourget près de l’aéroport. A 12h37, avec 4 nm pour aller, l’équipage a été autorisé à atterrir. L’avion est alors descendu en dessous de la trajectoire de descente et a volé dans le 0,6 nm d’eau à court du seuil.

Conclusion :
« L’impact avec l’eau est le résultat d’une perte de références visuelles pendant l’approche finale au cours de laquelle l’équipage a volontairement amené l’avion sous le plan de descente dans une zone masquée par la brume d’une part et d’autre part en raison la non-décision d’exécuter une interruption d’approche "

Un Gulfstream III en approche
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
suivre la vie du site Syndiquer la rubrique
articles du meme auteur Du même auteur

Calendrier