Accueil > Le coin biologie > La flore lacustre > La flore lacuste - La Laîche paniculée

La flore lacuste - La Laîche paniculée

dimanche 20 septembre 2015, par administrateur.
Mis à jour le dimanche 20 septembre 2015

La Laîche paniculée

Laîche paniculée

Nom binominal Carex paniculata

  • Règne : Plantae
  • Sous-règne : Tracheobionta
  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Liliopsida
  • Sous-classe : Commelinidae
  • Ordre : Cyperales
  • Famille : Cyperaceae
  • Genre : Carex

C’est une espèce commune dans les lieux marécageux et au bord des eaux. Cette plante très cespiteuse [1] forme de grosses touffes sur des touradons [2]. Ils grandissent donc avec elle. Il n’y a pas que cette laiche qui forme des touradons mais les siens sont particulièrement gros. Les longues feuilles dépassent souvent les inflorescences. Ces dernières sont formées d’épis serrés, groupés en panicules [3] denses. Les écailles des fleurs ont une large bordure membraneuse. Les utricules [4] sont bruns, luisants et peu nervés. Carex appropinquata Schumacher est une espèce proche, plus petite et moins commune, qui se distingue par ses écailles femelles à bordure membraneuse étroite et par ses utricules mats et bien nervés.

Écologie Marais de presque toute la France ; nul dans la région méditerranéenne.
Répartition Europe ; Caucase, Sibérie ; Canaries.
Floraison Mai-juillet.

Notes

[1En botanique, le terme cespiteux désigne une plante ou un champignon formant à sa base une touffe compacte. Ce terme désigne également un type de bambou dont les rhizomes ne sont pas traçants. Beaucoup de plantes de la famille des Poaceae sont cespiteuses. Quelques exemples : la Canche cespiteuse (Deschampsia cespitosa), la Flouve odorante (Anthoxanthum odoratum)… Certaines plantes, comme la Canche cespiteuse, peuvent former des touradons par accumulation de matière sèche à leur base.

[2« Touradon » est le nom donné en botanique aux structures en mottes arrondies (40 à plus de 60 cm de haut) formées dans certaines tourbières ou zones humides paratourbeuses par la pousse annuelle de certaines plantes cespiteuses sur leurs anciennes racines et feuilles mortes, en décomposition ralentie par l’acidité du milieu. C’est le cas des touffes de Molinie en particulier.

[3une panicule est une inflorescence composée, formée par une grappe de grappes sur un axe simple. (Exemple de panicule le troène). Le terme est souvent employé pour désigner des inflorescences souples, lâches et retombantes, comme celles de nombreuses Poacées (ou graminées) maïs pour ses fleurs mâles, roseaux (phragmites), avoine…

[4Organe de certaines plantes, en forme de petite outre, leur servant de flotteur ou de piège à insectes.

Portfolio

La Laîche paniculée Carex paniculata La Laîche paniculée - Détail des inflorescences
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
suivre la vie du site Syndiquer la rubrique
articles du meme auteur Du même auteur

Calendrier