Accueil > Le coin biologie > La flore lacustre > La flore lacustre - La Lysimaque commune

La flore lacustre - La Lysimaque commune

lundi 6 novembre 2017, par administrateur.
Mis à jour le lundi 6 novembre 2017

La Lysimaque commune
La Lysimaque commune

La Lysimaque commune

  • Classification Règne : Plantae
  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Magnoliopsida
  • Ordre : Primulales
  • Famille : Primulaceae
  • Genre : Lysimachia

Nom binominal : Lysimachia vulgaris

Lysimachia vulgaris est une plante rhizomateuse [1] et stolonifère [2]. Elle développe de longues tiges horizontales d’où émergent chaque printemps les nouvelles tiges dressées. Les tiges horizontales sont souterraines, aériennes ou aquatiques, pouvant atteindre dans ce cas jusqu’à 4-5 m de longueur, ce qui rend la lysimaque commun assez envahissant en bordure d’eau.

Ses tiges dressées sont hautes de 0,50 à 1,20 m, portent des feuilles opposées ou verticillées par 3 à 5. Ces grandes feuilles vert vif et légèrement velues sont lancéolées à oblongues, presque sans pétioles.

Ces tiges feuillées se terminent par un racème ramifié et florifère sur une grande hauteur. Les fleurs y sont généralement disposées par petits groupes, portées par de longs pédicelles. Les fleurs de 2-3 cm de large sont courtement tubulaires puis s’étalent en 5 lobes jaunes d’or.

L’ensemble de la lysimaque commune produit une belle masse de feuillage compact et bien ordonné, surmonté de chandelles de fleurs jaunes d’avril à août.

Les tiges aériennes de la lysimaque commune meurent en hiver.

La Lysimaque commune
La Lysimaque commune

Notes

[1Un rhizome est une tige pérennante, souvent souterraine ou subaquatique, allongée et horizontale ou oblique d’une plante s’étendant habituellement à la surface du sol, ou dessous, souvent gonflée de réserves, capable de produire de nouvelles plantes à partir de ses bourgeons. Une rhizophyse désigne l’ensemble des racines, des stolons, des rhizomes et des plateaux de tallage.

[2Le stolon est un organe végétal de multiplication végétative (forme de multiplication asexuée chez les végétaux). C’est une tige aérienne rampante ou arquée (lorsqu’elle est souterraine, on parle plus spécifiquement de drageon) contrairement au rhizome, souterrain et parfois subaquatique. Il pousse au niveau du sol ou dans le sol et ne porte pas de feuilles ou uniquement des feuilles réduites à des écailles. Au niveau d’un nœud, il donne naissance à une nouvelle plante et, contrairement aux tiges radicantes, c’est à son extrémité, souvent au contact du sol.

Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier

Les dates à venir