Accueil > Toutes nos histoires > La plongée au féminin

La plongée au féminin

dimanche 26 mai 2013, par administrateur.
Mis à jour le dimanche 20 septembre 2015

Une page sur la plongée au féminin écrite par un homme… ça ne pouvait plus durer… voilà pourquoi je prend la plume (enfin plutôt le clavier mais n’entrons pas dans ce genre de discussion) pour rétablir la vérité sur notre quotidien de plongeuse au CPALB.

Il faut savoir que le club de plongée est une jungle où les mâles dominants ont leur territoire délimité (notamment le frigo à bière) et où les représentantes de la gente féminine peuvent se sentir très dépaysées… entre blagues salaces, odeur de pied et rires gras, la délicatesse féminine peut-être mise à mal. Alors deux solutions s’offrent à nous : la fuite ou l’adaptation. Peu de nous choisissent la dernière solution, tant mieux pour celles qui restent (hin hin hin).

Car oui, l’adaptation peut-être longue et difficile, il faut faire des concessions (ON VEUT UN VESTIAIRE FILLE, on en a marre de vous montrer nos petites culottes ;)))))) ), savoir fermer les yeux et les oreilles, oublier qu’on est des filles et qu’ils n’ont pas de maquillage à nous prêter, être prête à boire des boissons gazeuses sucrées (et oui pas de " light " au club… non mais on est des gonzesses ou quoi ???) enfin tout un tas de choses assez difficiles à concevoir pour une personne du sexe faible (non j’lai pas dit, non j’lai pas dit !!!!!) mais qui peuvent être gérable avec un peu d’entraînement…

Et il y a aussi des bons cotés…une plongeuse pour cinq plongeurs ça ne peut pas présenter que des inconvénients.. Ils sont gentils, portent nos blocs, nous apporte notre chocolat chaud à la sortie de l’eau l’hiver, nous font des sourires, nous aident à étendre nos combinaisons… bon j’arrête là, j’me fait du mal… Ouarf… Si seulement c’était vrai… La réalité est toute autre, ils profitent de notre manque de testostérone pour nous jeter à l’eau et parfois se mettent à plusieurs pour nous harceler… Pas facile tout les jours la vie d’une plongeuse. Alors un conseil les filles, vous qui voulez plonger, ne venez pas au CPALB, la pression est difficile à supporter et le vestiaire risque d’être trop petit.

Pour éviter toute représailles qui pourrait venir de membres masculins du club, je tiens à préciser que ce conseil (avisé) à nos amies plongeuses est tout dans leur intérêt… Imaginer un club repeint en rose avec dans le frigo que des sodas light… Ce serait monstrueux non ?

Claire

Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
suivre la vie du site Syndiquer la rubrique
articles du meme auteur Du même auteur