Accueil > Le coin biologie > Toutes les informations > La récupération des tortues de Floride a commencé autour du lac du (...)

La récupération des tortues de Floride a commencé autour du lac du Bourget

lundi 27 juin 2016, par administrateur.
Mis à jour le lundi 27 juin 2016

Un article trouvé sur enviscope.comqui date un peu mais qui reste d’actualité.

Les tortues rouge de Floride ne sont plus vendues, mais des dizaines de ces reptiles sont encore abandonnées. Le Conservatoire des Espaces Naturels de Savoie ( CEN) récupère animaux pour les envoyer passer une retraite au parc de la Tête d’Or, à Lyon, sans troubler les habitats de la tortue d’Europe, la cistude.

Un cistude d’Europe relâchée dans le cadre d’une action du Conservatoire des Espaces Naturels de Savoie

Les tortues de Floride ou tortues à tempes rouges ont été achetées en grand nombre dans les animaleries jusqu’à il y a une quinzaine d’années. Mais ces reptiles silencieux ont une grande longévité, grossissent et leurs propriétaires , à la longue, souhaitent se séparer de leur achat…

Tortue de Floride - Trachemys scripta elegans

Or ces tortues, rappelle le Conservatoire des Espaces Naturels de Savoie, représentent une forte menace pour les écosystèmes locaux. Elles menacent la survie de la tortue cistude autochtone au bassin du Rhône, qui fait l’objet d’un programme de réintroduction au lac du Bourget.

Les secteurs les plus envahis , du moins les plus connus pour l’être, sont la rive sud du lac, près de l’embouchure de la Leysse, où les roselières sont nombreuses, et les rives nord, qui présentent les mêmes milieux. Mais les tortues de Floride sont probablement aussi présentes dans d’autres roselières, y compris celles de la cote sauvage, entre Bourdeau et Hautecombe.

Les populations des tortues exotiques ne cessent d’augmenter car les lâchers ont été importants. Mais surtout l’animal s’adapte très bien, se reproduit sans difficultés. Le fait de relâcher une tortue exotique dans le milieu naturel est puni par l’article L.411-3 du Code de l’environnement du 3 décembre 2009 (mis à jour le 2 juillet 2012). L’article prévoit de fortes sanctions : six mois d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende.

Il est donc nécessaire de contrôler les populations pour que la tortue américaine ne domine pas la tortue indigène qu’on tente de réintroduire sur plusieurs secteurs du lac.

Piégeage et tir

La première technique utilisée pour la récupération est le piégeage. Pour compléter la récupération, le Conservatoire des espaces naturels de Savoie a été autorisé à procéder à des tirs réalisés par des personnes habilitées (lieutenant de louveterie) sous couvert d’un arrêté préfectoral. Un bilan sera communiqué au début du mois de juillet.

Le Conservatoire assure aussi une large communication auprès du grand public visant à empêcher tout relâcher dans la nature et augmenter leurs récupérations. Les animaux collectés sont conduits au le Parc de la Tête d’Or à Lyon où ils poursuivront tranquillement leur vie dans un bassin adapté à leurs besoins.
Le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie vous accueille afin de récupérer les tortues exotiques aquatiques
du lundi au vendredi de 9h à 17h dans ses locaux au Bourget-du-lac. Une plaquette d’information est diffusée par le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie au 04 79 25 20 32, ainsi que vous rendre sur son site internet : www.cen-savoie.org

Documents joints

Enregistrer au format PDF Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier