Accueil > Le lac du Bourget > Les nouvelles du lac > Les eaux du lac du Bourget vont augmenter de 50 centimètres.

Les eaux du lac du Bourget vont augmenter de 50 centimètres.

mercredi 11 mai 2016, par administrateur.
Mis à jour le mercredi 11 mai 2016

ENVIRONNEMENT - Le lac va servir de bassin de stockage suite à l’abaissement du barrage de Verbier.

Article tiré du Dauphiné Libéré du 10 mai 2016, édition papier.

Les eaux du lac du Bourget vont augmenter de 50 centimètres.

Du 19 au 31 mai, la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) en collaboration avec son homologue suisse, les services industriels de Genève vont réaliser une opération de grande envergure dans le cadre de la gestion des sédiments de l’Arve et du Rhône. Cette action vise à abaisser le barrage de Verbier (Suisse) de 17 mètres, afin de purger ce dernier des sédiments accumulés. Près de 1,4 million de mètres cubes de matériaux vont ainsi être évacués.
La CNR précise qu’en 2012, date de la dernière opération similaire, 1,9 million de mètres cubes avaient été évacués. Des opérations d’accompagnement des crues de l’Arve et de dragage des retenues seront également réalisées afin de déplacer les sédiments vers l’aval.
Une augmentation des eaux de 50 centimètres
Pour la CNR ce mode de gestion des sédiments est celui qui convient le mieux aux différents usagers du Rhône. Côté français, 6 ouvrages hydroélectriques de Génissiat à Sault Brénaz seront également abaissés afin de contrôler les flux sédimentaires et maintenir une qualité de l’eau suffisante. La CNR ajoute que 450 agents (ingénieurs, techniciens, ouvriers de maintenance…) sont mobilisés. L’opération sera donc sous haute surveillance : 60 sites de mesures sont répartis tout au long du fleuve afin de mesurer l’impact environnemental en temps réel et stopper l’opération si nécessaire. Ce type d’opération sera reconduit tous les 3 ans.
Au cœur du dispositif, le lac du Bourget jouera le rôle de bassin de stockage. En effet, la CNR a prévu de stocker de l’eau claire, entraînant une augmentation de 50 cm du niveau de l’eau. Invisible à l’ œil nu, ce stockage permettra à la CNR de réinjecter de l’eau propre pendant l’opération d’abaissement afin de diluer les eaux du Rhône et ainsi protéger l’environnement du vieux Rhône.
Pour Sébastien Cachera cette augmentation n’aura aucun impact sur le lac : « Les variations de niveau sur le lac sont fréquentes. Quand nous avons eu de fortes pluies l’année dernière, elle était bien plus importante, sans que cela impacte la faune ou la flore ».
Que les marcheurs et cyclistes se rassurent.la hausse du niveau de l’eau n’inondera pas les lieux de promenades en bordure du lac.
Benjamin LAURENT

Quel fonctionnement pour les eaux du lac du Bourget ?

A la fin des années 1970, l’aménagement hydroélectrique du Haut Rhône a posé la question de la régulation du lac du Bourget. La dérivation du débit du Rhône vers l’usine de Belley allait engendrer une baisse du niveau du Rhône au débouché du canal de Savières exutoire du lac.
Deux niveaux planchers pour le lac
Un barrage a ainsi été construit afin de maintenir les basses et moyennes eaux du fleuve et le niveau du lac du Bourget à une valeur acceptable et également protéger les bords du lac des risques d’inondations.
En 1977, une enquête publique est lancée. A l’issue de cette enquête les consignes d’exploitation du barrage de Savières sont arrêtées.
Depuis 1985, le niveau du lac est régulé par le barrage de Savières avec une consigne d’exploitation comprenant deux niveaux planchers en dessous desquels le lac ne descend plus : 231,50 en été et 231,20 le reste de l’année.
Ce maintien des niveaux entraîne cependant des effets négatifs. Les sédiments proches du rivage ne sont plus dépollués et empêchent une bonne extension des roseaux dont le rôle épurateur est primordial.
Une baisse des niveaux du lac tous les 4 ans ?
Afin de contrer ces effets, le Cisalb envisage une baisse exceptionnelle des niveaux du lac tous les 4 ans. Ces fluctuations permettront de soutenir la reproduction naturelle des roselières et amplifier son rôle d’épurateur.
B.L.

Le lac du Bourget
Le lac du Bourget
Une vue du lac du Bourget depuis les aménagements de la rive Est

L’INFO EN+

LE LAC DU BOURGET EN CHIFFRES

Le lac du Bourget contient 3,6 milliards de m3 d’eau Sa superficie est de 44,5 km2 faisant de lui le plus grand lac naturel de France et le 5’ d’Europe.
La profondeur maximum du lac est de 145 m pour une moyenne de 45 m.

L’OPÉRATION DE LA CNR EN CHIFFRES

Le coût de l’opération est de 5 millions d’euros. 450 agents sont mobilisés.
60 points de contrôle sont mis en place afin de garantir une sécurité environnementale maximale.

Sébastien Cachera, chargé de mission des milieux aquatiques au Cisalb, assure qu’il n’y aura aucune incidence sur la faune et la flore.

Enregistrer au format PDF Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier

Les dates à venir