Accueil > Le coin biologie > Les poissons du lac > Les poissons - L’Ide mélanote

Les poissons - L’Ide mélanote

dimanche 29 novembre 2015, par administrateur.
Mis à jour le dimanche 29 novembre 2015

Classification et description

L’Ide mélanote

Classification

  • Règne : Animalia
  • Embranchement : Chordata
  • Sous-embr. : Vertebrata
  • Super-classe : Osteichthyes
  • Classe : Actinopterygii
  • Sous-classe : Neopterygii
  • Infra-classe : Teleostei
  • Super-ordre : Ostariophysi
  • Ordre : Cypriniformes
  • Super-famille : Cyprinoidea
  • Famille : Cyprinidae
  • Genre : Leuciscus

Nom binominal : Leuciscus idus
(Linnaeus, 1758)

Son corps fuselé, présente une couleur majoritairement argentée mais pouvant varier du gris bleu à un vert très foncé selon l’âge et la période. Le ventre est blanchâtre et les flancs sont toujours plus clairs et argentés. Les nageoires sont grises excepté les nageoires pelviennes et anales qui sont roses ou rouges. Sa tête est étroite, avec une bouche orientée vers le haut.

L’Ide mélanote est carnivore, il se nourrit de vers, de gammares, de mollusques, d’insectes aquatiques (et de leurs larves) et d’insectes terrestres. Les plus gros individus peuvent consommer des petits poissons. Les larves de moustiques sont leurs proies favorites.

Poids maximum : 5 kg (2 kg en moyenne)
Taille maximale : 90cm (moy. 40 à 50 cm )
Durée de vie : 20 ans (moy. 10 à 15 ans )
Période de frai : Avril-Juin
Ponte : 40 000 à 260 000 ovocytes (120 000 en moyenne)

On trouve ce poisson à l’état sauvage dans les rivières, les étangs et les lacs d’Europe centrale et orientale, jusqu’à la plaine de l’Oural. Il est aussi très courant en Grande-Bretagne. En France, on peut le croiser dans le Rhin, la Moselle ou la Somme, plus rarement dans la Loire et la Sarthe. L’Ide n’est pas un poisson difficile, il peut aussi bien vivre près du fond qu’à quelques centimètres de la surface et tolère aussi les eaux saumâtres.

La période de reproduction de l’Ide mélanote se situe au printemps, entre avril et juin, selon les conditions climatiques. Une femelle peut pondre entre 42 000 à 260 000 œufs dans une zone peu profonde à fond graveleux où les œufs pourront s’accrocher. Nombreux seront détruits avant d’éclore ou absorbés par des prédateurs dans les premières heures de leur vie, limitant ainsi le nombre de sujets. L’Ide peut vivre plus de 20 ans.

Infos diverses

L’Ide mélanote est une espèce invasive mais son impact dans l’état actuel des observations semble faible. Il ne semble pas être pour l’instant présent dans le lac du Bourget mais ceci n’est pas confirmé.

Origine : Europe centrale et orientale

Introduction et voies de dispersion

L’Ide mélanote fut occasionnellement observé dans le Rhin, la Moselle, l’Ill et la Somme dès la fin du XIXème et le début du XXème siècle. Toutefois, l’espèce ne figurait pas sur la liste des espèces de poisson présentes en France en 1930. En effet, à cette époque, on ne la trouvait qu’en pisciculture, et elle fut introduite à la suite de nombreux empoissonnements de « poissons blancs » en provenance de l’Europe de l’Est au cours du XXème siècle (Pascal et al., 2006).
Une variété d’élevage, de couleur rouge, aussi appelé Orfe, fut introduite dans de nombreux bassins ornementaux (Spillmann, 1961).
En 1961, l’espèce était présente dans les départements du Nord et de l’Est du pays, et sa présence fut signalée, il y a peu, dans le bassin de la Loire (Pascal et al. 2006).

Distribution actuelle

L’espèce est peu répandue en France. Elle est présente dans la Sambre (à la frontière belge), dans l’Aisne, la Moselle, la Sarre, la Seine, ainsi que dans la partie basse de la Loire (Keith & Allardi, 2001).
Contrairement à l’espèce sauvage, la variété d’élevage à la couleur rouge, est communément répandue dans les pièces d’eau du domaine public ou privé (Spilllmann, 1961).
Sur le bassin Rhin-Meuse, des Ides mélanotes ont déjà été pêchés en Lorraine dans la Moselle, l’Orne, l’Ornain et en Alsace dans la Moder.

Photos

L’Ide mélanote
L’ide mélanote est un poisson potamodrome c’est-à-dire de rivière. Cette espèce est recherchée par les pêcheries et pour la pêche sportive ou l’aquariophilie. Des variétés particulières ont été élevées par les pisciculteurs, dont une variété rouge dite Orfes présentée à l’Exposition de pisciculture de Paris de décembre 19281.


Leuciscus idus
L’Ide mélanote fréquente les eaux courantes ou stagnantes, fraîches, claires et peu profondes


L’Ide mélanote
Toute jeune, l’ Ide mélanote est souvent prise pour une jeune Gardon ou un jeune Chevesne. Le corps est allongé, légèrement bombé et vert-foncé
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
suivre la vie du site Syndiquer la rubrique
articles du meme auteur Du même auteur

Calendrier