Accueil > Le coin biologie > Les poissons du lac > Les poissons - La grémille

Les poissons - La grémille

vendredi 27 décembre 2013, par administrateur.
Mis à jour le samedi 15 novembre 2014

Classification et description

Classification

La grémille
La grémille (Gymnocephalus cernuus)
  • Règne Animalia
  • Embranchement Chordata
  • Sous-embr. Vertebrata
  • Super-classe Osteichthyes
  • Classe Actinopterygii
  • Sous-classe Neopterygii
  • Infra-classe Teleostei
  • Super-ordre Acanthopterygii
  • Ordre Perciformes
  • Sous-ordre Percoidei
  • Famille Percidae
  • Genre Gymnocephalus

Nom binominal

Gymnocephalus cernua
(Linnaeus, 1758)

Autres noms :

Perche-Goujonnière, Arcéride courbée - Anglais : Pope

Description

  • Poids maximum : 200 g (moy. 50 g)
  • Taille maximale : 20 cm
  • Durée de vie : 4 ans (6 ans en Europe orientale
  • Période de frai : Avril à Mai
  • Ponte : Plusieurs milliers

La Grémille a un aspect général assez proche de celui de la Perche. Son corps est plus comprimé dans sa partie postérieure que sur la partie avant.. Son museau est arrondi avec une mâchoire supérieure plus avancée que celle inférieure. Ce membre de la famille des percidés est identifiable à sa dorsale très longue dont la partie avant est épineuse. Son corps tacheté de brun lui permet de passer inaperçue sur le fond. Le corps de la Grémille est recouvert de petites écailles profondément implantées.

On remarque facilement de petites taches sombres sur la nageoire dorsale et sur la nageoire caudale.

Implantation :

Originaire d’Europe centrale et orientale, la Grémille est remarquée en France vers 1777. Sa présence en Ecosse serait due à une introduction accidentelle par des pêcheurs.

Mode de vie :

La Grémille est un poisson grégaire qui fréquente les eaux relativement calmes. Les fonds de graviers et sablonneux lui conviennent. Pour se nourrir, la Grémille se sert essentiellement de sa ligne latérale très sensible. Elle est vorace et en recherche permanente de crustacés, de petits invertébrés et d’insectes. Elle apprécie aussi les œufs des autres poissons ce qui lui attire parfois les inimitiés et la classe ici où là comme nuisible.

La grémille pond ses œufs lorsque l’eau atteint une température de 10 à 15°C. La ponte se fait dans des eaux peu profondes. Les œufs qui se colleront aux herbes, sous la forme de rubans…comme le fait la Perche. L’incubation dure une dizaine de jours dans une eau d’environ 13°C.

Autres infos

L’aire de répartition initiale de la Grémille couvre le nord et l’est de l’Europe (Crivelli & Rosecchi, 2001).

Depuis les années 1980, la Grémille a été introduite dans de nombreuses localités d’Europe. Elle a été introduite en Corse après 1970 en dehors de tout programme organisé et constitue des populations pérennes dans les eaux du barrage de Tolla et dans le cours du Prunelli (Roché, 2001).

L’impact de cette espèce sur le fonctionnement de ses écosystèmes d’accueil corses n’est pas documenté et ses populations ne font pas l’objet de mesures de gestion spécifiques.

Photos

La grémille
La grémille est un poisson possédant les caractéristiques générales des perciformes. Hormis sa taille, la grémille ressemble fort à la perche commune. Son corps est allongé, légèrement bossu et plus comprimé dans la partie postérieure que dans la partie antérieure. Le corps est recouvert de petites écailles cténoïdes.

La Grémille Gymnocephalus cernua
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
suivre la vie du site Syndiquer la rubrique
articles du meme auteur Du même auteur