Accueil > Le coin biologie > Les poissons du lac > Les poissons - La perche

Les poissons - La perche

lundi 20 mai 2013, par administrateur.
Mis à jour le samedi 15 novembre 2014

Classification et description

Classification

La perche
La perche
La perche (Perca fluviatilis)
  • Règne Animalia
  • Embranchement Chordata
  • Sous-embr. Vertebrata
  • Super-classe Osteichthyes
  • Classe Actinopterygii
  • Sous-classe Neopterygii
  • Infra-classe Teleostei
  • Super-ordre Acanthopterygii
  • Ordre Perciformes
  • Sous-ordre Percoidei
  • Famille Percidae
  • Genre Perca

Nom binominal

Perca fluviatilis
Linnaeus, 1758

Autres noms

percot, perchette, pierche, percha, perchat, hurlin (Vosges), percho, perchot, perchaude, perchelle, perco (Méditerranée), barsch, hurlin, perdrix de rivière, zébrée

  • Poids maximum : 3,5 kg (2 à 3kg)
  • Longueur maximale : 50 cm (20 à 35 cm)
  • Durée de vie : 15 à 20 ans
  • Période de frai : Mars à Mai
  • Ponte : Environ 100 000 ovocytes par Kg

C’est un poisson au corps ovale, un peu comprimé, recouvert d’écailles cténoïdes rugueuses et zébré de 5 à 9 bandes noires. La reproduction intervient au printemps de mars à mai et uniquement si la température de l’eau dépasse 14 °C. Après incubation des oeufs pendant une dizaine de jours naissent des alevins transparents de 5 mm de long. ils résorbent leur vésicule vitélline en 10 jours. Poisson à croissance lente il atteindra 8 cm au bout d’un an, 25cm au bout de sept pour 500 à 600 grammes. Exceptionnellement 1500 g pour 50cm.
La perche est vraiment très commune dans le lac du Bourget et il est bien rare de ne pas en voir une au moins en cours de plongée.

Autres infos

Agronomie :
Quand la perche et la tomate vivent en symbiose

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74265.htm

Apporter l’aquaculture dans les villes et l’associer à l’agriculture urbaine : tel est le défi de Christian Echternacht et de son entreprise Efficient City Farming GmbH (ECF). Le concept utilisé pour établir cet écosystème dans la ville repose sur les principes de l’aquaponie [1], où une serre agricole est reliée à un bassin d’élevage de poissons.

Les variétés de plantes cultivées dans la serre incluent tomates, concombres, salades, courgettes, ainsi que des herbes aromatiques. De plus, la production se fait sans avoir recours à des engrais ou pesticides de synthèse. L’espèce de poisson principalement utilisée est la perche commune, pour sa capacité d’adaptation à des milieux confinés ainsi que pour son intérêt commercial.

Grâce à la maîtrise du cycle hydrologique des nutriments et des ressources, les avantages environnementaux par rapport à l’agriculture conventionnelle sont sans précédents : la consommation d’eau est diminuée de 90% et la surface nécessaire pour à un rendement équivalent est 70% moins importante. Le nom de l’entreprise illustre parfaitement l’objectif : une agriculture urbaine "efficiente". Enfin, du fait que la production de poisson soit locale, la livraison ne nécessite pas de système de réfrigération ou de transport sur de longues distances, tous deux très énergivores.

Le projet pilote présenté à Berlin est constitué d’un container de transport transformé en aquarium et surmonté d’une serre de 30m2. L’installation est ouverte quotidiennement au public et aux potentiels investisseurs, en plein coeur du quartier berlinois de Schöneberg. Le projet final prévoit un ensemble de 1800 m2, ayant la capacité de produire 35 tonnes de légumes et 24 tonnes de poisson par an. Il doit permettre d’alimenter 350 personnes via un système de type "paniers bio". Les consommateurs pourront acheter la production grâce à un abonnement hebdomadaire de 15 euros. L’équipe d’ECF a estimé l’investissement nécessaire au lancement du projet à 1,2 million d’euros. L’entreprise propose également une version du projet à l’échelle industrielle, basée sur une surface agricole d’au moins 1 hectare.

Il y a deux ans que Christian Echternacht a fondé son entreprise avec deux autres personnes. Aujourd’hui ECF fait partie des start-ups européennes "vertes" les plus prometteuses. Christian Echternacht a par ailleurs été appelé à présenter son projet à des spécialistes de l’agriculture urbaine à New York. ECF prévoit la mise en place du projet dès 2014, dans les locaux de l’ancienne fabrique de malte, également située dans le quartier de Schöneberg. —

[1] L’aquaponie est la contraction d’aquaculture (élevage de poissons ou autres organismes aquatiques) et d’hydroponie (culture des plantes par de l’eau enrichie en matières minérales). Il s’agit de la culture de végétaux en symbiose avec l’élevage de poissons. Après avoir été transformées par l’activité bactérienne aérobique, les déjections de poissons servent d’engrais (azote, phosphore et potassium) pour le végétal cultivé. Les plantes épurent l’eau de l’aquarium par l’assimilation racinaire, et se servent des nutriments sous forme minérale pour croître.

Photos

perche commune (Perca fluviatilis)
perche commune (Perca fluviatilis)
La perche a un corps ovale, avec une nette compression des flancs. Le dos est bossu sur les sujets agés, juste derrière la tête ; la bosse est peu marquée chez les jeunes spécimens. Autre trait caractéristiques : une bouche large avec des lèvres membraneuses ; les lèvres sont très fragiles, surtout la lèvre inférieure.

Perche Commune
Perche Commune
On peut rencontrer la perche dans les eaux calmes (lacs, étangs, plans d’eau et rivières lentes) jusqu’à plus de 1000 m d’altitude. Les eaux mésotrophe lui conviennent particulièrement. Elle recherche les zones encombrées de végétation ou d’arbres morts. Elle colonise parfois, en fonction des saisons, des zones très profondes jusqu’à 40 m.

)

Enregistrer au format PDF Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier