Accueil > Le coin biologie > Les poissons du lac > Les poissons - Le brochet

Les poissons - Le brochet

mardi 21 mai 2013, par administrateur.
Mis à jour le dimanche 1er février 2015

Classification et description

Classification

Le brochet
Le brochet ou grand brochet (Esox lucius)
  • Règne Animalia
  • Embranchement Chordata
  • Sous-embr. Vertebrata
  • Super-classe Osteichthyes
  • Classe Actinopterygii
  • Sous-classe Neopterygii
  • Infra-classe Teleostei
  • Super-ordre Protacanthopterygii
  • Ordre Esociformes
  • Famille Esocidae
  • Genre Esox

Nom binominal

Esox lucius
Linnaeus, 1758

Autres noms

Broque, bec (à cause de sa gueule en bec de canard). Les juvéniles sont appelés "brochetons", ou encore "sifflets".

Identification

  • Taille de 50 cm à 1 m
  • Poids moyen 10 kg
  • Record connu 1,3 m pour 24 kg
  • Durée de vie 10 à 15 ans (20 ans pour les femelles)
  • Alimentation Essentiellement piscivore, il peut manger aussi des grenouilles, écrevisses voire de jeunes canards.
  • Reproduction de février à mars : ponte ovocytes de 15 000 à 45 000, dans les herbes des prairies ou en bordure d’étang dans les eaux les moins profondes.

Le poids et la taille de ce carnassier en font une proie attractive pour les pêcheurs. Les beaux Brochets atteignent les 5 kilos (voire, très exceptionnellement, 10 kilos). Ils peuvent mesurer plus d’un mètre.

Le corps du Brochet est allongé en forme de fuseau. C’est un poisson au dos vert bouteille tandis que ses flancs se révèlent d’un vert tendre rayé de taches sombres.

Le Brochet possède un museau plat et large aux mâchoires puissantes. Sa gueule est tapissée de plusieurs centaines de dents très coupantes. Les yeux, situés vers le sommet du crâne, permettent l’observation vers le haut.

Comportement

Au passage d’une proie, le Brochet se jette sur elle d’un puissant coup de queue. Il parcourt quelques mètres avant de l’ingurgiter et de regagner sa cachette pour digérer.

Répartition et habitat

Le brochet est présent dans presque toutes les eaux douces françaises et parfois aussi dans les eaux légèrement saumâtres. Son aire de dispersion naturelle s’étend à toute l’Europe. En Amérique, il cohabite avec plusieurs variétés, dont esox masquinongy ou masquinonge, brochet géant pouvant atteindre jusqu’à 50 kg.

Il affectionne les eaux claires et surtout tranquilles (stagnantes ou très peu courante). Il recherche des postes offrant des possibilités de caches pour se tenir en embuscade : souches ou arbres immergés, abris sous berges et surtout dans les herbiers de plantes aquatiques.

Reproduction

Le Brochet est une espèce exigeante pour sa reproduction. Celle-ci s’effectue sur des prairies inondées qui doivent être submergées pendant une période assez longue, de 50 à 60 jours environ, de fin février à début mai.

La reproduction des Brochets a lieu dans des milieux calmes, peu profonds et riches en végétation. Le soleil réchauffe vite l’eau, ce qui participe à créer des conditions idéales. Les œufs sont pondus au milieu des herbes recouvertes temporairement. Après l’éclosion, les alevins de brochet regagnent les eaux des canaux.

Dans le Marais poitevin, les Brochets apprécient particulièrement les crues naturelles. Lorsque les fleuves et les rivières débordent, le Marais mouillé accueille les surplus d’eau douce. En recouvrant les prairies au printemps, l’eau offre donc aux brochets les meilleures conditions pour sa reproduction.

Alimentation

Le Brochet se nourrit principalement de petits poissons qu’il traque. Néanmoins, il ne dédaigne pas les petits batraciens ou même quelques écrevisses.

Autres informations

D’après la Liste rouge nationale, le brochet fait partie des espèces menacées en France.

Représentant le plus grand carnassier natif des eaux douces françaises, le brochet est une espèce privilégiant les zones d’eau claire à végétation dense, telles que des plans d’eau peu profonds ou des cours d’eau à méandres. Introduit en Italie et dans la péninsule Ibérique, il est présent dans une grande partie de l’hémisphère nord. En France, limite sud de son aire de répartition, on le trouve sur l’ensemble du territoire, y compris dans le Sud-Est où il a été introduit localement.

Catégorie Liste rouge nationale : vulnérable (VU)

Espèce sensible aux crues et exigeante sur la qualité du milieu, le brochet régresse dans de nombreux cours d’eau en raison de l’assèchement des zones humides, nécessaires à sa reproduction et à la croissance de ses jeunes. Pour assurer sa descendance, il affectionne en effet les prairies inondées, les marais et les bras morts des rivières, où le niveau des eaux se maintient pendant au moins 40 jours consécutifs lors des crues. Or, le drainage agricole et l’arasement des haies entraînent une durée plus courte d’inondation de ces zones humides, et l’endiguement des cours d’eau empêche la connexion des bras annexes avec le lit majeur.

De plus, la pollution des eaux, la surpêche, ainsi que la présence de barrages empêchant sa migration de reproduction, contribuent à fragiliser cette espèce.

Un lien sur l’alimentation du brochet

La protection du brochet

Ces facteurs expliquent un déclin continu de ses populations ces dernières années. Bien qu’il puisse faire l’objet de mesures de protection locales prises dans le cadre d’un arrêté de biotope, le brochet est toujours confronté à la destruction, l’altération et la dégradation de ses lieux de reproduction.

Paradoxalement, l’espèce est considérée comme indésirable dans les cours d’eau de 1re catégorie piscicole, ce qui pose un problème pour sa préservation. Sur de nombreux cours d’eau, des plans de gestion ont été mis en place, visant notamment à la restauration des principaux sites de reproduction via l’aménagement de frayères naturelles.

Photos

Brochet au sein d’un herbier
Esox lucius est un prédateur qui ne se spécialise que lorsque la diversité des proies diminue, notamment lorsque sa propre population augmente et qu’elle exerce une forte pression sur les populations de ses proies

Brochet à l’affut
Le brochet ou grand brochet (Esox lucius) est un poisson prédateur commun en eaux douces et saumâtres dans l’hémisphère nord

Le brochet
Véritable requin d’eau douce, avec ses dents acérées et sa taille imposante de plus d’un mètre, le brochet impose sa loi dans les eaux douces de la gravière. Et cela dès son plus jeune âge !
Prix du meilleur film écologique au "GreenScreen - internationales Naturfilmfestival" à Eckerförde (Allemagne).

Très jeune brochet
Brochet de moins d’un an aussi appelé sifflet

Lesbrochets de Challières
Une vidéo des brochets que l’on peut voir sur le site de Challières
Enregistrer au format PDF Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier