Accueil > Le coin biologie > Les poissons du lac > Les poissons - Le Toxostome

Les poissons - Le Toxostome

dimanche 29 novembre 2015, par administrateur.
Mis à jour le dimanche 29 novembre 2015

Classification et description

Le Toxostome

Classification

  • Règne : Animalia
  • Embranchement : Chordata
  • Sous-embr. : Vertebrata
  • Super-classe : Osteichthyes
  • Classe : Actinopterygii
  • Sous-classe : Neopterygii
  • Infra-classe : Teleostei
  • Super-ordre : Ostariophysi
  • Ordre : Cypriniformes
  • Super-famille : Cyprinoidea
  • Famille : Cyprinidae
  • Genre : Parachondrostoma

Nom binominal : Parachondrostoma toxostoma
(Vallot, 1837)

Description de l’espèce :
Corps fuselé, long de 15 à 25 cm (maximum 30 cm) pour un poids compris entre 50 et 350 g.
Tête conique terminée par un museau court.
Bouche petite à lèvres cornées, arquée en fer à cheval. Écailles le long de la ligne latérale : 53-62.
Les nageoires dorsale et anale sont à bases subégales. La nageoire dorsale comporte 11 rayons, l’anale en a 12 ; la nageoire caudale est échancrée.
Le corps est vert-olive, les flancs clairs à reflets argentés avec une bande sombre qui ressort particulièrement en période de frai. Les nageoires dorsale et caudale sont grises, les pectorales, les pelviennes et l’anale sont jaunâtres.

  • Poids maximum : de 50 à 350 g
  • Taille maximale : de 15 à 25 cm
  • Période de frai : mars à mai

Activité :
Le Toxostome vit plutôt entre deux eaux le jour, en bancs assez nombreux d’individus de même taille. Ils picorent plus qu’ils ne raclent les galets et sont assez farouches. La nuit, les bancs sont dissociés et les poissons, inactifs, demeurent dans des anfractuosités du fond.
Il peut remonter les rivières en bandes ou bien avoir un comportement plus sédentaire. En période de frai, il remonte le cours des fleuves et des rivières.

Reproduction :
Les données qui suivent proviennent pour l’essentiel d’lue étude menée en 1989 à la retenue de Sainte-Croix dans le Verdon.
La maturité sexuelle est atteinte à 4 ans pour les Toxostomes du Verdon. La reproduction se déroule de mars à mai de façon générale et dure jusqu’en juin. Les poissons prêts à frayer recherchent dans les petits affluents des zones à fort courant, bien oxygénées et à substrat grossier. Les œufs y sont déposés en eau très peu profonde. Une femelle peut pondre environ 11 500 œufs d’un diamètre de 2 mm en moyenne, Au moment de la ponte, la température de l’eau est de 11 à BOC dans le cours inférieur du Verdon. La durée de vie est de 9 ans.
Le Toxostome pourrait s’hybrider avec le Hotu.

Répartition
La répartition géographique du Toxostome est limitée : il est présent du nord de la péninsule Ibérique (bassin de l’Èbre) jusqu’au Portugal, où il est trouvé dans le Tage, et dans le sud et le sud-ouest de la France où il est considéré comme autochtone.
En France, il est présent dans le bassin du Rhône (il est plus rare dans le Bas-Rhône), ainsi que dans tout le bassin de la Garonne et ses affluents et dans le bassin de l’Adour. L’espèce a colonisé, au siècle dernier, le bassin de la Loire où sa présence est signalée dans la moitié amont de la Loire, l’Allier, le canal de Berry et le proche secteur du Cher.

Infos diverses

Menaces potentielles :
Une compétition existe entre Toxostome et Hotu, ce dernier quelquefois envahissant ayant certainement dû obliger le Toxostome à céder un peu de place. Mais cette compétition serait peu importante car la ressource alimentaire disponible est suffisamment abondante pour ne pas constituer un facteur limitant, le régime alimentaire des deux espèces étant de surcroît un peu différent (le Toxostome n’est pas un herbivore strict).
En fait, la situation, ces dernières années, s’est notablement modifiée, plus probablement en raison d’atteintes portées aux milieux aquatiques que pour des raisons biologiques. Les lâchers de barrages hydroélectriques déstabilisent les substrats sur lesquels les œufs en phase d’incubation adhèrent. Les exploitations de granulats, pour les mêmes raisons, sont défavorables à l’espèce.

Photos

Parachondrostoma toxostoma
Le toxostome se rencontre dans les rivières d’eau courante à fond graveleux, caillouteux ou rocheux.


Le toxostome
Le toxostome ressemble à un hotu de petite taille ( l0 à 20 cm).
Enregistrer au format PDF Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier