Accueil > Le coin biologie > Les poissons du lac > Les poissons - Les poissons rouges et autres carpes Koï

Les poissons - Les poissons rouges et autres carpes Koï

lundi 20 mai 2013, par administrateur.
Mis à jour le samedi 15 novembre 2014

Classification et description

Présence dans le lac due aux lâchers des particuliers (à mon humble avis). C’est la même chose pour les tortues de Floride.

Poisson rouge

Les poissons rouges et carpes Koï
Les poissons rouges et carpes Koï
Les poissons rouges et carpes Koï

Classification

  • Règne Animalia
  • Embranchement Chordata
  • Classe Actinopterygii
  • Ordre Cypriniformes
  • Famille Cyprinidae
  • Genre Carassius

Nom binominal

Carassius auratus
(Linnaeus, 1758)

  • Taille adulte mâle : 20 à 35cm
  • Taille adulte femelle : 20 à 35cm
  • Longévité : 12 ans à plus

Le Poisson rouge ou Cyprin doré (Carassius auratus) est un poisson d’eau douce appartenant à la famille des Cyprinidae. Sélectionné dans les élevages, il est présent dans les bassins et les aquariums du monde entier où ce poisson est alors considéré comme étant un animal domestique. Le poisson « rouge » tel que nous le connaissons au XXIe siècle est issu de la forme sauvage de l’espèce, un poisson de couleur gris doré, proche du carassin commun et qui vit dans les eaux douces, calmes et tempérées d’Europe ou de Chine. L’élevage sélectif pratiqué depuis les premières dynasties chinoises a permis d’obtenir des variétés dont la morphologie n’a plus beaucoup de points communs avec le cyprin doré sauvage et qui font l’objet de concours.

C’est un poisson résistant, dont l’espérance de vie est de trente ans, à condition d’être dans un volume d’eau suffisamment important pour évoluer à l’aise et en bancs. Le traditionnel bocal contenant un animal solitaire est de plus en plus dénoncé, voire interdit dans des pays comme la Suisse, car il ne permet pas d’assurer le bien-être de ces poissons qui peuvent atteindre une taille de plus de 30 cm à l’âge adulte.

Le cyprin doré sauvage est un poisson de couleur gris doré de forme simple, mais l’espèce a considérablement évolué au cours des siècles dans les élevages. Le corps est allongé, la queue et les nageoires petites par rapport au corps. Il peut atteindre une taille de 60 cm1.

Le dimorphisme sexuel, c’est-à-dire la différence entre le mâle et la femelle, n’est généralement pas apparent. Il faut attendre la période de reproduction (le frai) pour que l’aspect plus arrondi du corps des femelles et de discrètes modifications au niveau de l’anus de celles-ci, quand elles s’apprêtent à pondre, permettent de les distinguer des mâles qui développent de leur côté des sortes de nodules (les boutons de noce) sur les ouïes et les nageoires postérieurs (nageoires pelviennes)2.

Le poisson rouge ordinaire de bassin diffère peu de la forme sauvage, si ce n’est par ses couleurs plus vives. Chaque variété de poisson rouge sélectionnée par la suite a développé ses propres caractéristiques : le télescope, d’origine japonaise, a les yeux proéminents, ceux de la lorgnette de ciel sont retournés vers le haut.

Les carpes japonaise ou koï

Classification

  • Règne Animalia
  • Embranchement Chordata
  • Classe Actinopterygii
  • Ordre Cypriniformes
  • Super-famille Cyprinoidea
  • Famille Cyprinidae
  • Genre Cyprinus

Nom binominal

Cyprinus carpio (il s’agit en clair d’un poisson d’eau douce obtenu à partir de croisements entre individus sélectionnés de la Carpe commune (Cyprinus carpio)

  • Taille : 1 m
  • Poids moyen : 5 à 10 kg
  • Poids max : jusque 25 kg
  • Beaucoup de passionnés vous diront que les carpes viennent du Japon, or, il n’en est rien, en effet, d’après certains très vieux récits, les origines des koï se situeraient dans les mers Noire, Caspienne et d’Aral, donc de l’Europe de l’Est. Mais il est vrai que la production de carpe a été développé au Japon, à NIIGATA, où les habitants en faisaient l’élevage pour se nourrir.

La passion des koï s’est ouverte au monde en 1914, lorsque le maire de NIIGATA expédia 27 carpes à l’exposition de TOKYO, elles furent primées et eurent un énorme succès.

Les koï firent leur apparition en Europe dans les années 30, grâce à un industriel allemand qui ramena quelques spécimens.

Quand à l’origine du mot Koï, il signifie tout simplement « Carpe » en Chinois et se traduit par « Goï » en Japonais.

De nos jours, elles ornent très gracieusement les bassins de nombreux jardins, beaucoup d’amateurs des koï sont devenus des passionnés, et de nombreux concours sont mondialement organisés pour récompenser les plus beaux spécimens.

Il existe 15 grandes familles de classifications des carpes japonaises (qui bien souvent, sont elles-mêmes divisées en sous-famille).

Autres infos

MARUTEN KOHAKU

C’est un Koi aux écailles rouges et blanches, qui a vu le jour vers 1830 au Japon. C’est le Koi le plus prisé au Japon (il arbore d’ailleurs les couleurs du drapeau de ce pays)

Le Kohaku est un poisson qui a une couleur de fond Shiroji (Blanc). il a de grandes taches Hi (Rouge) réparties sur le corps. Aucune autre couleur n’est présente. Son corps a un reflet mat et pas métallique.

SHOWA

C’est un koi aux écailles rouges, blanches, et noires dominant. Il est très populaire aussi. Le Showa est apparu vers 1930 au Japon, et a évolué jusqu’à sa morphologie définitive dans les années 1960-1965.

Le showa est de couleur de fond Sumi ( noir ). il a des taches Hi (Rouge) et des taches Shiroji (blanc).

SHIRO

L’utsuri est un koi bicolore. Le blanc (Shiro en Japonais) se détache bien sur le motif Sumi noir intense. Le Shiro Utsuri à été créé par croisement vers 1925.

Le Shiro est un poisson bicolore. Une couleur de base Sumi (noir). Il présente de grandes marques Shiroji (blanc).
Si le poisson a la moindre marque Hi (Rouge) , c’est un Showa et pas un Shiro Utsuri.

KOROMO

Ce sont des kois de la famille des "KOROMO" (ce qui signifie "enrobé"). C’est un Kohaku dont le bord des écailles est bleu. Cela fonce le rouge et fait ressortir les écailles. Le Goromo est le fruit du croisement d’un Kohaku et d’un Narumi Asagi. Il existe seulement depuis les années 50. L’image représente un Budo Goromo (Budo signifiant "Raisin"). Le plus courant est l’ Ai-Goromo ("Robe bleue"), qui a un rouge moins violacé. Les " Koromo " peuvent aussi avoir des taches "Sumi" noires, ce sont alors des Koromo-Sanke ou des Koromo-Showa.

TANCHO

Le terme tancho signifie un koi avec une tache rouge circulaire sur la tête, qui rappelle le drapeau du japon. Si le koi a du noir c’est alors un koi tricolore donc soit un "TANCHO SANKE" soit un "TANCHO SHOWA".

Un Tancho doit avoir une marque bien ronde sur la tête et une complète absence de cette même couleur sur le corps.
Si le poisson, en plus de la marque sur la tête, a des marques de la même couleur autre part sur le corps, il est appelé "Maruten" et pas "Tancho ". La marque sur la tête doit être la plus ronde possible et doit être bien centrée entre les yeux et le nez. La couleur de la tache ne peut pas être présente autre part sur le corps du poisson. La marque doit être ronde mais pas spécialement rouge, comme dans le cas du Tancho Ochiba.

KUMONRYU

C’est un koi miroir NOIR et BLANC de la famille des Kawarimono et de la sous-famille des Karasugoi. On le surnomme le "Koi Dragon". Le contraste entre le blanc et le noir est très impressionnant, et ne manque pas d’attirer l’attention.
Ce Koi a une popularité en forte croissance.

YAMABUKY

C’est un Koi métallique Jaune-Or de la famille des "Hikarimono" (Métallique monocolore). Yamabuki signifie Jaune en Japonais. Il est apparu au Japon en 1957.

CHAGOI

"Cha" signifie le thé . C’est un koi dont la palette de couleur est à peut près celle du thé soi de BRUN à MOUTARDE uniforme de la famille des Kawarimono. Il n’est pas très prisé en Europe. Cependant il est réputé pour être le koi le plus familier avec ses propriétaires.

SANKE

A l’inverse du Showa, la couleur de fond du Sanke est le Shiroji (blanc), ce qui donne un poisson d’un aspect moins sombre. Il présente des taches noir et rouge. Les marques noires du Sanke sont relativement petites comparée à celle du Showa.
Comme la couleur de base du poisson est le blanc, il ne doit pas y avoir de tâches sous la ligne latérale.

HI UTSURIHi

Hi Utsuri est un poisson bicolore. Une couleur de base Hi (rouge) avec des taches Sumi ( noir )

HI BEKKOBekko

Bekko signifie "Ecaille de tortue" en japonais. C’est un poisson de base Shiroji (blanc) blanc, Hi rouge ou Ki (jaune), avec de petites marques Sumi (noir) disposées au dessus de la ligne latérale.

Photos

Carpe koï (Cyprinus carpio carpio)
Carpe koï (Cyprinus carpio carpio)
La carpe koï est un grand poisson ornemental asiatique. Il s’agit d’une race appartenant à la sous-espèce de carpe Cyprinus carpio carpio

Carassius auratus, Carassius auratus auratus • Cyprin doré
Carassius auratus, Carassius auratus auratus • Cyprin doré
Le Poisson rouge ou Cyprin doré (Carassius auratus) est un poisson d’eau douce appartenant à la famille des Cyprinidae.
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier

Les dates à venir