Accueil > Toutes nos histoires > Sortie Nage en eaux vives

Sortie Nage en eaux vives

lundi 27 mai 2013, par administrateur.
Mis à jour le lundi 27 mai 2013

Ce n’est pas pour aller voir une cérémonie en l’honneur des poilus ni pour respirer l’odeur parfumée de la gerbe de fleurs déposée au pied du monument aux morts que nous nous levâmes le 11 novembre 2004.
C’est une raison beaucoup plus sérieuse qui nous fit sortir de notre lit alors qu’il faisait -15°C dehors…Albert organisait une sortie " découverte nage en eaux vives "…Et nous on avait accepté d’y aller… Si on avait su on aurait peut-être pas venu. ;-). Une fois le lieu de rendez-vous rallié par tous les membres de la troupe le convoi se mit en route. Jolie troupe de 13 (on aurait du se méfier, 13 c’est pas heureux comme chiffre, mais quand même on est pas superstitieux…) : les 5 courageux du CPALB (les 5 frappés on peut dire aussi : Stéph’, Cécile, Edouard, JP et moi-même), 4 égarés du CSM et pour finir Albert et ses 3 Alberettes.

Apres avoir roulé pendant une heure (bâ oui parce que en plus c’était loin et à l’étranger, c’était même pas en Savoie, pour vous dire !!!) nous arrivons à la base aquatique de Sault-Brenaz. Réactions immédiates " mais c’est en plein air ton truc ! " et après un coup d’oeil au thermomètre de la voiture : " mais il fait 2°C dehors !!! "
Pour chauffer un peu l’ambiance, Albert nous fait faire un tour du propriétaire : une rivière aménagée en déviant l’eau du Rhône…avec des cailloux, des remous, des petites cascades et tout qui va bien…on aurait trouvé ça drôle et charmant… si nos maxillaires n’avaient pas étés tétanisés pas le froid.

Retour aux voitures et mise en place de la mission : on sort le blanc et on discute après. Deux bouteilles plus tard et un peu plus réchauffé on décide quand même d’y aller…après tout on est là et pis quoi ! On est quand même des plongeurs lac ! L’eau froide, on a l’habitude !

On s’équipe, prend chacun nos palmes et notre hydrospeed (sorte de petit bateau en mousse qui flotte) et on se rend (qui a dit " en pleurant " ?) en haut de la rivière artificielle. (On a rarement été aussi beau je crois…pourtant un plongeur équipé hors de l’eau c’est pas super classe…mais là…). Petit briefing des moniteurs, règles de sécu et tout le reste et hop on y va.
Première approche méfiante… " Lâchez pas votre hydrospeed surtout ! " " Je le lâche pas, il a essayé de me mordre ! "
Mais finalement, la première descente fut engageante et du coup on en a fait deux autres juste pour être bien sûr que c’était nous qui dirigions l’hydro et pas l’inverse. Et puis on s’amuse, on s’amuse, mais l’heure tourne et on sort de l’eau pour aller se sustenter…on avait oublié qu’il faisait froid…ba oui c’est un truc de sportifs, c’est pas pour les plongeurs, faut trop palmer, du coup on a eu chaud.

Retour à la réalité donc. Les combines mouillées qui commencent à se raidir avec le froid…vraiment pas glop pour manger. On va se changer.
4 bouteilles après et l’estomac bien rempli on se demande si on y retourne…quand même il fait toujours aussi froid…et puis remettre les combines mouillées…arffff !

Y’en a quand même 5 qui y sont retournés.

Et ils ont même fait la course pour la dernière descente mais chut il ne faut pas en parler, Edouard s’est fait grillé par un môdanais.

Et puis on est tous rentrés chez nous un peu courbatu, on a pas l’habitude de faire du sport, mais heureux, jolie expérience à renouveler peut-être dans de l’eau un peu plus chaude, enfin il parait qu’il y aurait un stage organisé cet été…mais pour y aller va falloir mettre à jour vos passeports, c’est en Maurienne.

Claire

Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier

Les dates à venir